Il est 6 heures du mat’, vous sortez de boite.
Vous puez la clope et votre tee-shirt les effluves de GinTo que vous avez eu bien du mal à garder dans votre verre lorsque vous vous trémoussiez sur Je ne tiens pas debout de Christine and the Queens. Effectivement à ce moment là vous ne teniez plus très droit.
Votre mascara a coulé. Vous ressemblez à un panda.
Un panda bourré.

Vous rentrerez bredouille. Forcément. C’est pas faute d’avoir essayé pourtant.

 

verreseul

 

Le prétexte pour festoyer était iiiiiiiiidéaaallll : L’anniversaire d’un ami.

L’anniversaire d’un MEC qui plus est.  CQFD > Gros vivier.
Un ami suffisament proche pour connaître deux – trois têtes et pouvoir discuter, mais pas assez proche pour connaître tout ses potes. Vous y êtes ? Vous visualisez le bon plan chope ?

Ce soir là vous aviez tout mis en oeuvre pour y arriver. Vous aviez enfilé un top blanc qui se verrait sous les néons #maligne. Et puis vous vous étiez coiffé. (C’est un fait assez rare pour pouvoir être mentionné). Vous n’aviez pas de rouge à lèvres sur les dents et, cerise sur le gateau, vous aviez réussi à mettre votre eye liner sur les DEUX yeux sans trop vous foirer.

Là bas, vous vous êtes tortillée, vous balanciez votre chevelure et vous maîtrisiez parfaitement FEMME de Jean Luc Lahaye. Mais… vous êtes vraiment une grosse quiche de la drague… et le seul mec à qui vous avez réussi à parler est celui du vestiaire pour qu’il vous fasse un prix. Vous n’aviez pas assez de monnaie.

Le lendemain, pendant que vous décuvez en petite culotte dans votre appart, un verre de coca à la main, un morceau de poulet froid dans l’autre vous trainez sur facebook…
des photos de mariage en pagaille, des ventres qui s’arrondissent et une blonde en vacances avec ses enfants.
chiant.

Et là vous remarquez un truc tout en avalant goulument votre volaille.
Ces meufs  maquées… c’est les MEUFS DU LYCEE !
Les meufs sur lesquelles vous n’auriez pas misé un Kopeck en 6eme B. Le trio de tête de classe Bérengère, Anaïs et Adeline = Lunettes, sac Hervé Chapelier et col claudine. Celles qu’on ne remarquait pas vraiment, qui étaient fortes en badmington et faisaient Allemand.

Et là vous vous demandez, Mais putain, QU’EST CE QUE VOUS AVEZ BRANLE PENDANT TOUT CE TEMPS ?!

Peut être que vous auriez du faire Latin et Allemand. Peut être que votre vie aurait été totalement différente si vous aviez été copine avec ces nanas là.
Peut être qu’aujourd’hui, au lieu de regarder le dernier épisode de Girls affalée dans votre lit, Stephane Plazza en fond sonore qui essaie désespérement de vendre ses maison, vous seriez en République Dominicaine avec chéri.
Vous seriez bilingue et vous auriez rencontré votre mari Gottlob lors d’un séjour à Berlin.
Vous auriez un chien.
Vous auriez prénomé votre bébé Wilma en hommage à sa grand mère germanique décédée il y a peu d’une randonnée en bavière.

Peut être aussi qu’après avoir ramassé les crottes de Parsifal ( le chien ) dans le jardin et entre deux bibs vous traineriez sur facebook.
Là, en regardant les selfies de vos anciens camarades de classes en soirée un GinTonic entre les dents, vous vous demanderiez bien qu’elle est la dernière fois que vous avez bu un coup de trop et qu’elle aurait été votre vie si vous n’aviez pas rencontré Bérengère en cours d’Allemand.